A l’initiative du Souvenir Français, les jeunes du CME (Conseil Municipal des Enfants) se sont rendus sur les lieux de la bataille du 6 août 1870. C’est par une très chaude après-midi qu’une dizaine de jeunes élus furent accueillie sur le parking de la mairie par Gilbert Wendling, président cantonal du Souvenir Français et Olivier Risch responsable de la pédagogie. Le bus emmena le groupe sur les lieux de la bataille où Benoit Siegrist, président du Souvenir Français de Woerth attendait le groupe pour une visite guidée du champ de bataille. Une première halte au monument de Woerth permit un rappel historique : Charlemagne, Hugues Capet, Napoléon… Les souvenirs du cours d’histoire prenaient une autre dimension sur le terrain, les explications faisaient vagabonder les imaginations.

Un arrêt devant les tombes et fosses communes fut l’occasion de développer les causes de la déclaration de la guerre de 1870. Du haut du belvédère, tous revivaient la bataille et la défaite qui s’en suivit. Une halte sur l’aire de jeux de la salle des fêtes de Froeschwiller fut appréciée de tous, de même que le goûter distribué par Monique Pognon, Adjointe au Maire de Reichshoffen.

Après ce moment de détente, le groupe poursuivit sa marche éducative par le sentier des Turcos. Sur le chemin du retour, Olivier Risch fit arrêter le bus au monument du centenaire de Reichshoffen afin d’expliquer aux jeunes élus les missions du Souvenir Français : « entretenir les monuments et tombes de celles et ceux qui sont morts pour la France et transmettre le souvenir des anciens qui se sont battus pour qu’aujourd’hui nous vivions en paix ».

Article DNA.

Le Conseil Municipal des Enfants 
découvre l’histoire locale.