Dans la Baie de Saint-Maurice, sur l’île des Pins

(Nouvelle Calédonie)

 

Ce monument est érigé en bord de mer, sous les cocotiers, il est entouré de totems tribaux chargés de faire peur aux esprits mais également à ceux qui voudraient détruire ou abîmer ce monument.

 

 Il rappelle qu’en ce lieu des missionnaires célébrèrent le Saint Sacrifice. Mais également il perpétue la mémoire de seize tirailleurs morts pour la France lors du premier conflit mondial.

 

Notez que sur le monument n’apparaît que le prénom des braves originaires du village et appartenant tous à la même tribu , le nom de famille n’est pas mentionné.

Commune de Vao, île des Pins

(Nouvelle Calédonie)

 

Une fois de plus nous ne retrouvons sur ce monument que les prénoms des braves, morts pour la France lors des deux conflits mondiaux. Il est amusant de constater sur cette île lointaine, l’utilisation de prénoms devenus désuets en métropole, mais tellement français !!  

Trois semaines de rêves au bout du monde, en Nouvelle-Calédonie. J’ai rapporté dans mes carnets de voyage ces quelques photos ! Celles-ci rappellent que de tous les horizons des hommes se sont levés et  sont venus défendre la Liberté et la grandeur de notre pays. N’oublions pas, nos frères des Départements, Territoires et Pays d’Outre-mer qui ont donné leur vie pour la France,

 

A  Eux aussi l’immortalité,

et à nous aussi le souvenir de leur sacrifice.

Vos commentaires :

Monuments aux morts du bout du monde !!!